Conseils

Financer vos travaux, quelles options ?

Partager ce guide

Table des matières

Aménagement de cuisine ou de salle de bain, construction d’un garage, réfection de toiture, extension... vous envisagez d’effectuer des travaux de rénovation ou d’agrandissement dans votre actuel ou futur logement ?   

Une rénovation ou une extension d’un bien peut engendrer des frais importants et non négligeables pour votre budget. Sachez que diverses solutions s’offrent à vous pour financer ces travaux.

Financer des travaux dans le cadre d’un prêt immobilier

Notez que dans le cadre du financement d’un bien immobilier, vous pouvez tout à fait inclure le coût des travaux de rénovation dans votre prêt immobilier. Pour ce faire, vous disposez de différentes alternatives : 

Une seule ligne de crédit : lors du financement de votre bien immobilier, vous pouvez demander au professionnel du crédit qui vous accompagne d’inclure dans votre crédit immobilier une enveloppe supplémentaire pour financer vos travaux. Vous disposerez alors d’un seul et même crédit, avec une mensualité unique à rembourser chaque mois. Vous bénéficiez donc d’une vision claire et maîtrisée de votre budget avec une seule mensualité, une seule date de prélèvement, un seul taux.

Deux lignes de crédit : l’établissement bancaire considère que votre prêt sera séparé en 2 lignes : une pour l’acquisition du bien et une autre dédiée aux travaux. Si vous choisissez cette alternative, sachez que la ligne prévue pour les travaux sera débloquée étape par étape, en fonction de la réalisation et de l’avancement des travaux.

Différé total des mensualités : cette option vous permet de reporter le prélèvement des mensualités jusqu’à plusieurs mois après le déblocage des fonds. Autrement dit, vous ne rembourserez pas votre prêt tout de suite. La période de différé est définie au moment de la signature de votre prête, avec votre banquier. Toutefois, vous serez prélevé pour l’assurance emprunteur. Une fois le différé total arrivé à son terme, vous devrez rembourser la somme empruntée ainsi que les intérêts.

Différé partiel des mensualités : avec le différé partiel des mensualités, vous rembourserez les intérêts et la prime d’assurance pendant la période du différé. L’emprunteur commencera à amortir son prêt à la fin de la période du différé.

Déblocage progressif des fonds : Au fur et à mesure de la réalisation des travaux de rénovation, les prestataires tels que des artisans vous émettront des appels de fonds à communiquer à votre banque. Ces appels de fonds doivent être justifiés (factures, devis…) pour vous permettre de débloquer le montant associé à une tranche de travaux. En faisant le choix du déblocage progressif des fonds, compte-tenu du capital débloqué, votre mensualité va évoluer progressivement. Cette solution est souvent associée à un différé partiel des mensualités. Il est donc important de bien évaluer à l’avance le montant des travaux afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Effectuez une simulation via notre formulaire en ligne

Bon à savoir

Lorsque vous envisagez de faire des travaux, il est conseillé de faire jouer la concurrence en demandant plusieurs devis à différents entrepreneurs. Grâce à cela vous pourrez comparer les prix et les prestations des différents entrepreneurs et vous augmenterez vos chances d’obtenir un devis avec un bon rapport qualité / prix ! Cependant, ne vous fiez pas qu'aux tarifs proposés, gardez en tête que les compétences de l’entrepreneur choisi ainsi que la qualité des matériaux restent primordiales. De plus, pour pouvoir obtenir votre prêt immobilier incluant des travaux auprès de votre banque, il est indispensable d’avoir en votre possession ces devis. De cette façon, votre banque est assurée que vous ferez appel à des professionnels mais également sera informée du coût de ces travaux. 

Si vous réalisez d’importants travaux de rénovation, demander un différé d’amortissement et préférer un déblocage progressif des fonds peuvent se révéler intéressants. En effet, cela vous permettra, par exemple, de payer un loyer pendant la durée des travaux sans vous retrouver dans une situation des plus inconfortables. 

Notre rôle

Vous ne savez pas pour quelle solution opter ? Pas de panique, nos experts Ymanci Crédit immobilier sont là pour vous accompagner et trouver avec vous l’offre de financement la plus adaptée à vos besoins. 

Financer des travaux avec un apport personnel

Vous disposez d'un apport personnel conséquent ? Alors vous allez peut-être décider d'utiliser une partie de cette enveloppe pour régler les frais de notaire et une autre partie pour financer vos travaux. Néanmoins, avec les taux bas constatés actuellement, il peut s'avérer judicieux d'emprunter pour la réalisation de vos travaux et de conserver cette enveloppe pour des dépenses liées aux imprévus. En effet, si vous vous lancez dans des travaux de rénovation, il se peut que vous vous retrouviez face à de mauvaises surprises qui pourraient engendrer des frais supplémentaires.

Financer des travaux en souscrivant un prêt travaux (prêt personnel ou à la consommation)

Vous pouvez envisager de souscrire à un prêt travaux via un crédit à la consommation (ou prêt personnel). Ce crédit vous permet de financer vos travaux en dehors de votre prêt immobilier. Cette solution présente l’avantage d’être facilement accessible, mais notez que les taux d’intérêt sont plus élevés que ceux correspondants au financement d’un prêt immobilier classique. En conséquence, les mensualités le seront aussi.

Le prêt personnel par affectation travaux peut aller jusqu’à 75 000 euros mais ce montant doit être justifié (devis) pour pouvoir toucher les fonds. Si vous décidez de faire un crédit à la consommation sans affectation, le montant sera plus faible mais vous pourrez bénéficier d’une somme libre d’utilisation.

À noter : Si le montant de vos travaux est supérieur à 75 000 euros, il vous faudra alors opter pour un prêt immobilier.

Financer des travaux en regroupant vos crédits

Si vous êtes déjà propriétaires ou locataires et que vous cumulez déjà plusieurs crédits (crédit immobilier, renouvelable, à la consommation, etc.), il peut s’avérer compliqué pour vous d’obtenir un prêt travaux de la part de votre banque. Si vous vous retrouvez dans cette situation, le regroupement de crédits peut se révéler être la solution. En effet, il vous permettra de rééquilibrer votre budget et de pouvoir débloquer une enveloppe pour financer vos travaux

En savoir plus sur le Regroupement de crédits.

Financer des travaux à l'aide d'un Éco-Prêt à Taux Zero (Éco-PTZ)

L’éco-PTZ (Éco-prêt à Taux Zéro) peut être une solution intéressante dans le cadre de travaux pour améliorer la performance énergétique de votre logement. L’avantage considérable de ce prêt est que vous ne payez pas les intérêts, ils sont à la charge de l’État.

Ce type de prêt est accessible aux propriétaires, locataires ou bailleurs pour des travaux comme l’isolation, le chauffage par exemple dans un logement utilisé en tant que résidence principale. Les logements concernés sont ceux ayant été construits depuis plus de deux ans (anciennement réservé aux logements construits avant le 1er janvier 1990).

L’Éco-prêt à Taux Zéro peut aller jusqu’à 30 000 euros et s’étaler sur 15 ans.

À noter : Pour l’Éco-prêt à Taux Zéro, les travaux devront être réalisés par des entreprises Reconnu Garant de l’Environnement. Retrouvez-les directement sur le site http://renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-UN-professionnel

Bon à savoir

Sachez que si vous bénéficiez d’une aide familiale de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) et que vous êtes propriétaire ou même locataire d’une résidence principale, vous pouvez prétendre à une aide de cet organisme pour votre projet de travaux.