Guide Investir dans l'immobilier locatif

Financer sa future résidence

Financer sa future résidence
Partager ce guide

Table des matières

Vous pouvez décider de réaliser un investissement locatif pour diverses raisons : vous constituer un patrimoine, diminuer vos impôts ou pour vous permettre de financer un bien qui fera office de résidence pour votre retraite. En complément, si vous faites l’acquisition d’un bien dans un secteur touristique, vous pourrez le louer de façon saisonnière mais pas sans conditions.

Dans le cas où vous ne souhaitez pas faire l’acquisition de votre résidence principale pour des raisons qui vous sont propres : vous disposez d’un logement de fonction ou votre emploi vous oblige à déménager régulièrement, vous avez tout à fait la possibilité d’acquérir une résidence secondaire par l’intermédiaire d’un prêt immobilier dans une commune où vous aimeriez vous installer pour votre retraite. De la sorte, vous pourrez louer votre logement meublé de manière saisonnière, à plusieurs reprises dans l’année. Cette perspective vous permettra de couvrir en partie vos échéances de prêt ainsi que les frais liés au logement (taxe foncière, charge de copropriété,…) et vous pourrez profiter de votre logement pendant les périodes où il n’est pas réservé à la location saisonnière.

Bon à savoir !

La location saisonnière de particulier à particulier a le vent en poupe chez les français, ce succès est notamment dû au développement de plateformes en ligne comme Airbnb. Selon l’INSEE, en 2017, la location de logements à titre touristique proposée par des particuliers sur les plateformes en ligne représenterait 31 millions de nuits en France, ce qui correspond à une hausse de la fréquentation de l’ordre de 19%. Vous comprendrez donc qu’il s’agit d’un marché très porteur.

La location meublée saisonnière, une opération intéressante

Louer votre logement de manière saisonnière pour pouvoir ensuite en profiter pleinement à l’occasion de votre retraite vous permettra de toucher des milliers d’euros rien qu’en le louant pour la période estivale. De plus, le risque qu’un locataire ne paye pas son loyer est faible car dans ce cadre, les loyers sont versés à l’avance. D’autres avantages en termes de fiscalité viennent appuyer l’intérêt de ce type d’opération :

Tenir compte des contraintes de la location saisonnière

Les biens mis en location à titre touristique doivent être déclarés en mairie, si ce n’est pas le cas, vous vous exposez à une amende de 450 €. Dans certaines grandes villes comme Lyon ou Bordeaux, vous aurez l’obligation d’enregistrer votre logement au préalable, vous sera remis un numéro d’enregistrement que vous devrez communiquer sur vos annonces. Si vous vous affranchissez de cette démarche, vous encourez une amende de 5 000 €.

Opter pour la location saisonnière n’a pas que des avantages, en effet, être propriétaire d’une résidence secondaire représente un certain coût. En effet, vous aurez différentes charges à assumer telles que :

Bon à savoir !

Les réductions d’impôt sur les impôts locaux ne s’appliquent pas sur une résidence secondaire.  Aussi, il est important de vous renseigner sur la localisation car certaines agglomérations ont mis en place une surtaxe d’habitation. Les villes concernées sont celles de plus de 50 000 habitants dans lesquelles on constate un déséquilibre entre l’offre de logements disponibles et la demande. 

Notre rôle

Vous envisagez d’investir dans l’immobilier locatif pour financer votre futur logement ? Nos experts Ymanci peuvent vous accompagner, notamment pour trouver l’offre de financement la plus adaptée à votre projet.