Comment est calculé le taux annuel effectif d’assurance ?

Author photo
Publié le , mis à jour le par Juliette Hisler - Copywriter finance et assurance

Le taux d’une assurance emprunteur est le premier critère à prendre en compte pour comparer différents contrats. Il va, en effet, déterminer la part de l’assurance au sein du coût global du crédit.

Avant 2014, plusieurs indicateurs pouvaient être utilisés : le coût de l’assurance, exprimé en euros et correspondant au coût total de l’assurance emprunteur sur toute la durée du prêt immobilier, et le taux effectif global. Le taux effectif global, ou TEG, comprend non seulement les taux d’intérêt du capital emprunté, mais également les frais annexes (frais de dossier, frais de garanties…). Cependant, certaines banques n’incluent pas le coût de l’assurance dans le TEG affiché, pouvant induire en erreur les emprunteurs quant au coût réel de leur crédit immobilier.

Pour faciliter la comparaison des taux d’assurances emprunteur, un outil plus précis et uniforme a été mis en place par la loi Hamon : le TAEA. Selon le décret publié au Journal officiel du 17 octobre 2014, ce taux se calcule en soustrayant au taux effectif global du crédit incluant toute assurance proposée le taux effectif global du crédit sans aucune assurance. Afin de s’assurer de la parfaite information du consommateur, le décret précise que le TAEA est accompagné de la mention des garanties (couverture décès, garantie incapacité de travail, invalidité IP/IPT/IPP, perte d’emploi…) dont il intègre le coût.

Ce taux est exprimé en pourcentage, en coût par période (mensuel, trimestriel ou annuel) ainsi qu’en coût total, et correspond à la part représentée par l’assurance dans le coût total du prêt.

Il est calculé de la façon suivante : TAEA = TEG avec assurances – TEG sans assurances.

Le Taux Annuel Effectif d’Assurance est donc obligatoire depuis 2014 et doit figurer sur les contrats et publicités des assurances emprunteur. L’objectif est d’améliorer la transparence des banques sur le coût global de l’assurance groupe et de renforcer le droit à l’information des consommateurs en proposant un mode de calcul uniformisé, ainsi qu’une comparaison plus objective des taux.

Ymancipez vos projets en 1 clic

Comparez les offres d’assurance de prêt
et trouvez celle qui vous correspond.

Je compare

Calculez votre taux d’assurance emprunteur

Le calcul d’un taux d’assurance emprunteur est propre à chaque banque ou compagnie d’assurance, c’est pourquoi il est indispensable de les comparer pour trouver le meilleur contrat d’assurance emprunteur.

Pour calculer le taux d’une assurance crédit immobilier, cinq critères principaux vont être pris en compte :

  • Le type de contrat : si l’assurance est souscrite via un contrat groupe ou un contrat individuel, le taux n’est pas calculé de la même façon. Ainsi, le taux d’assurance peut être calculé sur la base du capital emprunté, ou du capital restant dû.
  • La durée, le montant et le type de prêt : résidence principale, secondaire ou investissement locatif.
  • Le profil médical de l’assuré : son âge, ses antécédents médicaux ou prédispositions à une maladie longue durée, un handicap, le fait d’être fumeur ou non…
  • Les risques professionnels et de loisirs : les métiers considérés comme étant « à risques » comme les militaires, les chauffeurs routiers ou les couvreurs par exemple se voient appliquer une surprime ou des franchises spécifiques. La pratique d’un sport extrême est également pénalisée.
  • Les garanties souscrites : le nombre de garanties et d’options mais aussi leur niveau de couverture font sensiblement augmenter la prime d’assurance emprunteur. C’est pourquoi notre comparateur permet de mettre en concurrence les taux, mais également les garanties proposées.

Selon les risques représentés par le client, l’assurance peut soit accepter le dossier au tarif normal, appliquer une surprime ou refuser complètement la souscription à un contrat d’assurance emprunteur.

Comparer les offres d’assurances emprunteur grâce à un comparateur permet d’obtenir des devis personnalisés selon son profil et d’évaluer les éventuelles surprimes qui pourraient être appliquées.

L’impact du taux de l’assurance sur votre crédit immobilier

Si le taux d’une assurance emprunteur a bien évidemment un impact sur le coût de l’assurance en lui-même, il a également un impact sur le coût global du crédit immobilier !

En effet, beaucoup d’emprunteurs ont tendance à ne prendre en compte que le taux d’intérêt pour calculer le coût total de leur prêt immobilier. Cependant, d’autres critères doivent être pris en compte : les frais bancaires, d’hypothèque, de caution et de garanties par exemple, mais surtout la prime d’assurance.

Plus le taux, TAEA, de l’assurance emprunteur est élevé, plus les cotisations mensuelles le sont aussi. Une augmentation de la prime d’assurance entraîne automatiquement une augmentation des mensualités du crédit immobilier, et donc de son coût global.

Comme nous l’avons vu précédemment, le taux de l’assurance prêt dépend en majorité de l’âge et de l’état de santé de l’emprunteur. Une personne de moins de 30 ans, non fumeuse, bénéficiera ainsi d’un taux moins élevé qu’un quinquagénaire fumeur : en moyenne 0,10 % contre 1 %. Les retraités quant à eux, se voient appliquer un taux encore plus élevé, jusqu’à 2 %, surtout s’ils sont atteints d’une pathologie.

Si les taux diffèrent en fonction du profil de l’assuré, ils changent également en fonction des compagnies d’assurances. Voilà pourquoi, il est indispensable de comparer les différentes offres.