Les questions souvent posées
sur le crédit immobilier

Comment négocier le coût de son crédit immobilier ?

Pour négocier le coût de votre crédit immobilier, vous devez proposer un bon dossier de prêt à la banque. Il est plus facile de négocier le coût de son crédit immobilier avec un apport personnel élevé, ou des revenus élevés. Il faudra accepter aussi de domicilier votre salaire dans la banque. Notez que si vous apportez votre épargne, c’est encore mieux.

Vous pouvez aussi faire appel à un courtier spécialisé en financement et en prêts immobiliers. Si vous faites jouer la concurrence entre les banques, vous aurez plus de chances de réussir à négocier votre crédit immobilier. Vous pourrez alors obtenir un meilleur taux d’intérêt ou réduire le coût de votre assurance de prêt.

Rien que pour vous, futur emprunteur, Ymanci met à votre disposition des outils qui vous permettront d’avoir un aperçu sur le coût de votre prêt immobilier.

    Quand on parle de coût d’un crédit immobilier, on pense immédiatement au taux d’intérêt. C’est en effet un facteur essentiel. Pourtant, il n’est pas le seul à rentrer en jeu. Le montant du prêt, sa durée, les frais de dossier, les frais de garantie et les assurances sont également pris en compte pour calculer le coût global de votre crédit immobilier. On vous explique !

    Comme nous venons de l’écrire, le taux d’intérêt est un élément clé du coût d’un crédit immobilier. Il varie en fonction de la conjoncture économique, de la politique monétaire de la Banque centrale européenne, BCE, de la durée du prêt et du profil de l’emprunteur. En général, plus la durée du prêt est longue, plus le taux d’intérêt est élevé.

    Au taux d’intérêt, tel que défini ci-dessus, s’ajoute une quote-part supplémentaire définie par les établissements bancaires eux-mêmes selon leur politique commerciale. Cette quote-part est appliquée pour couvrir, entre autres, les risques d’impayés.

    Des frais de garantie vous sont facturés quand une garantie sur un bien immobilier, telle qu’une hypothèque ou une caution, est mise en place pour sécuriser le prêt. Ces frais intègrent ainsi le coût d’un crédit immobilier.

    Généralement obligatoire pour obtenir un crédit immobilier, l’assurance de prêt est également un élément important dans le coût d’un crédit immobilier. Cette assurance couvre le remboursement du prêt en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail de l’emprunteur.

    D’autres frais, comme les frais de dossier et les frais de courtage peuvent encore s’ajouter au coût du crédit immobilier. Les frais de dossier sont facturés par la banque pour l’instruction du dossier de demande de prêt. Quant aux frais de courtage, vous pourriez en payer si vous passez par l’intermédiaire d’un courtier. Ce spécialiste du prêt immobilier est là pour vous accompagner dans la recherche de la solution de crédit immobilier la mieux adaptée à votre situation, et ce aux meilleures conditions tarifaires.

    Pour finir, le capital emprunté, ou montant du prêt, joue inexorablement un rôle dans le coût total du crédit, puisqu’il en constitue la base de calcul. Plus la somme que vous allez emprunter sera importante, plus la durée de remboursement sera longue et plus le coût de votre crédit sera élevé.

    En résumé, le coût total d’un crédit immobilier dépend du montant emprunté, des intérêts, des frais de dossier, des frais de garantie et des assurances. Pour estimer le coût total de votre crédit immobilier, vous pouvez utiliser un simulateur de crédit immobilier en ligne ou faire appel à un courtier en crédit immobilier Ymanci.

    Vous trouvez que vos mensualités de prêt sont trop élevées ? Vous n’êtes pas satisfait de la proposition de crédit que vous a faite votre banque ? Vous souhaitez réduire le coût de votre crédit immobilier ? Voici quelques conseils :

    1. Négociez le taux d’intérêt : avant de vous engager avec une banque, prenez le temps de comparer les offres et de négocier le taux d’intérêt proposé. Même une petite différence peut avoir un impact significatif sur le coût total de votre crédit.
    1. Optez pour une durée de prêt plus courte : plus la durée de votre prêt est longue, plus vous paierez d’intérêts. Si vous pouvez vous permettre des mensualités plus élevées, choisissez une durée de prêt plus courte.
    1. Apportez un apport personnel conséquent : plus votre apport personnel est important, moins vous aurez besoin d’emprunter et donc moins vous paierez d’intérêts.
    1. Remboursez par anticipation : si vous avez la possibilité de rembourser une partie de votre prêt de manière anticipée, cela réduira le montant total des intérêts que vous aurez à payer.
    1. Choisissez un prêt à taux fixe : les prêts à taux variable peuvent sembler attractifs au départ, mais ils comportent un risque si les taux d’intérêt augmentent. Un prêt à taux fixe vous protège contre cette éventualité.
    1. Préférez le cautionnement à l’hypothèque : quand vous souscrivez un prêt immobilier, une garantie sur un bien immobilier peut vous être demandée pour sécuriser le prêt. En optant par la caution, mutuelle ou solidaire, vous pouvez faire des économies. Elle vous évite les frais de main levée. Dans le cadre d’une caution mutuelle, vous pouvez également récupérer une partie de cette caution à l’échéance du prêt.
    1. Négociez les frais annexes : des frais de dossier voire des frais de courtage, si vous passez par l’intermédiaire d’un courtier, vous seront demandés pour l’instruction de votre dossier de prêt. Vous pouvez demander un geste commercial à votre banquier et un effort à votre courtier pour faire baisser le coût de votre crédit.
    1. Trouvez la meilleure assurance emprunteur : l’assurance emprunteur peut représenter une part importante du coût total de votre crédit. Il est donc important de comparer les offres et de choisir l’assurance la moins chère qui répond à vos besoins.
    1. Faites racheter votre crédit : Si les taux d’intérêt baissent après que vous ayez contracté votre prêt, il peut être intéressant de faire racheter votre crédit par une autre banque pour bénéficier d’un taux plus bas.
    1. Faites appel à un professionnel : en passant par un courtier en crédit immobilier, vous profitez à la fois de son expertise mais aussi de son large réseau de partenaires bancaires pour trouver la solution de financement la plus adaptée à votre situation aux meilleures conditions tarifaires. En plus de gagner du temps, car il se charge absolument de tout, vous faites des économies grâce à sa force de négociation.

    En suivant ces astuces, vous pourrez réduire le coût de votre crédit immobilier et réaliser des économies significatives sur le long terme. Qu’attendez-vous ? Contactez nos experts !

    Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, on parle souvent du coût global que cette opération va représenter pour vous et votre budget. Précisons ensemble ce que veut dire « coût global d’un crédit immobilier ».

    Le coût global d’un crédit immobilier correspond à l’ensemble des sommes que l’emprunteur doit rembourser à la banque en plus du capital emprunté. Il comprend les intérêts, les frais de dossier, les frais de garantie, les primes d’assurance emprunteur et les éventuels frais annexes comme les frais de courtage.

    Pour calculer le coût d’un prêt immobilier, il faut tenir compte de tous les éléments précédemment cités, du montant emprunté, de la durée du prêt et de la fréquence des remboursements, qui est le plus souvent mensuelle.

    Le coût total du financement de votre projet immobilier est ainsi égal à la différence des mensualités (plus des frais fixes comme les frais de dossier ou de courtage) et le montant emprunté. Pour connaître le montant de votre future mensualité de prêt, des outils en ligne sont mis à votre disposition. Vous pouvez d’ailleurs utiliser gratuitement la calculatrice d’Ymanci, spécialement créée pour vous !

    Parce que les éléments pris en compte dans le calcul d’un prêt peuvent varier d’une banque à une autre, il est important de comparer les offres que vous recevez. Le coût global de votre prêt vous est obligatoirement communiqué par l’établissement prêteur dans sa proposition de crédit. Ainsi vous pouvez mettre en évidence les différences de montants entre chaque proposition de prêt.

    Vous pouvez également regarder à combien s’élève le TAEG, taux annuel effectif global, qui est l’indicateur le plus fiable du coût total de votre crédit. Ce taux est en effet plus précis que le TEG, taux effectif global, ou le taux nominal, puisqu’il intègre tous les éléments qui constituent votre emprunt.

    Un TAEG plus faible peut réellement avoir un impact significatif sur le coût global de votre crédit immobilier. Soyez vigilant donc !

    N’hésitez pas à comparer les offres de plusieurs banques et à négocier les taux et les frais pour obtenir le meilleur coût pour votre crédit immobilier. En prenant le temps de bien comparer les offres et de négocier les conditions, vous pouvez réaliser des économies importantes sur le coût total de votre crédit immobilier. Pour vous aider dans cette démarche, faites appel à un courtier spécialisé Ymanci.