Qu’est-ce que l’amortissement ?

Author photo
Mise à jour le par Christophe Bernard - Responsable éditorial

C’est le remboursement par tranches successives ou en totalité d’un prêt immobilier, selon des échéances déterminées à l’avance. On parle de crédit amortissable lorsque chaque échéance comprend une part du capital restant dû et des intérêts. L’amortissement d’un emprunt bancaire doit être communiqué par la banque à l’emprunteur, au moment de la formulation de l’offre de prêt. L’échéancier permet de connaître, pour chaque mensualité, le montant du capital remboursé chaque mois, majoré des intérêts.

Il permet de déterminer le montant des échéances de remboursement

Après avoir souscrit un crédit immobilier auprès d’une banque, vous allez devoir rembourser celui-ci. Le montant dû se compose du capital initial auquel s’ajoutent les intérêts du crédit. Le capital initial représente la somme que la banque vous a prêtée. Le taux d’intérêt dépend notamment de la somme empruntée, de la durée du crédit et du profil de l’emprunteur. Le remboursement peut aussi inclure le coût de l’assurance du prêt, sauf en cas de délégation d’assurance.

L’amortissement représente la somme remboursée à chaque mensualité. Celle-ci comprend une part du capital initial et les intérêts liés. On parle alors d’un prêt amortissable. À la signature du crédit, l’emprunteur reçoit un tableau d’amortissement récapitulant l’ensemble des échéances dont il devra s’acquitter. Chaque ligne de cet échéancier comprend le montant du capital initial remboursé, les intérêts, le capital restant dû et éventuellement les frais d’assurance.

Il existe différentes options d’amortissement

L’emprunteur a le choix entre plusieurs modes d’amortissement. Dans la majorité des cas, l’amortissement constant se révélera le plus adapté. Le montant de vos échéances est lissé sur toute la durée du crédit. Pas de surprises, vous payez exactement la même somme chaque mois. Au début du crédit, vous remboursez surtout les intérêts, à la fin, surtout le capital. Si vos revenus sont irréguliers, vous pouvez négocier un amortissement modulable avec votre banque. Vos mensualités s’adapteront à votre budget.

D’autres solutions d’amortissement existent. Avec l’amortissement linéaire, vous remboursez le même montant du capital initial chaque mois. Les intérêts diminuent régulièrement puisqu’ils sont calculés sur le capital restant dû. Vos mensualités diminuent donc avec le temps. L’amortissement in fine permet de ne rembourser que les intérêts sur la durée du crédit. Le capital initial est remboursé en une seule fois, à la fin du crédit. Cette solution est réservée aux investisseurs qui envisagent de revendre immédiatement le bien.

L’amortissement représente la somme due par l’emprunteur pour chaque mensualité. Le tableau d’amortissement, ou échéancier, remis par la banque, permet de visualiser le détail de chaque échéance. Vous pouvez choisir entre différents modes d’amortissement. Toutefois, l’amortissement constant s’avère souvent le plus sécurisant pour un crédit immobilier.

Cet autre article pourrait également vous intéresser : Qu’est-ce que le crédit à long terme ?

Le lexique des termes techniques du crédit et de l’assurance