Les questions souvent posées
sur le crédit immobilier

Peut-on contracter un crédit immobilier sans apport ?

Il est théoriquement possible de contracter un crédit immobilier sans apport. Toutefois, les banques exigent un apport personnel d’au moins 10 % du montant total du prêt immobilier. Celui-ci doit couvrir au moins les frais de notaire et de dossier. Pour contracter un crédit immobilier sans apport, votre dossier doit être irréprochable. Vous devez démontrer votre capacité à rembourser votre crédit immobilier. Ainsi, vous devez présenter des revenus réguliers et suffisants pour couvrir vos futures mensualités de prêt.

Vous l’aurez compris, vous pourrez obtenir un prêt immobilier sans apport à condition d’afficher un profil convaincant et des garanties solides. Seulement voilà, possédez-vous un profil convaincant et des garanties solides ? Nous vous invitons à découvrir les critères qui pourraient séduire les prêteurs ainsi que quelques astuces nécessaires à l’établissement d’un dossier adapté à votre profil d’emprunteur en CDD.

    Devenir propriétaire de sa résidence principale ou d’un logement locatif est une étape importante dans une vie. D’un point de vue financier, acquérir un bien immobilier implique d’engager une grosse somme d’argent. Le recours à un prêt est alors nécessaire.

    Au-delà de la valeur du bien immobilier, qui varie notamment selon sa localisation et sa superficie, il existe d’autres frais à prendre en compte, comme :

    • Les frais de notaire ;
    • Les frais d’agence immobilière le cas échéant ;
    • Les frais de dossier de l’établissement prêteur s’il y en a ;
    • Les frais de garantie et d’assurance.

    Ces frais représentent généralement 10 % de l’opération immobilière globale, et ne sont, dans la majorité des cas, pas inclus dans le montant accordé de votre emprunt bancaire.
    L’établissement prêteur vous demande d’apporter vous-même ces 10 %.
    Cet apport peut être constitué de votre épargne, d’un héritage ou toute autre source d’argent ne nécessitant pas un crédit.

    L’acquisition de votre bien immobilier se compose alors d’un prêt immobilier à hauteur de 100 % de la valeur du logement et des frais annexes d’environ 10 % que vous devez apporter.

    Si tel n’est pas le cas, on parle alors de crédit immobilier sans apport, un financement plus difficile à aboutir. Même si peu de banques prêtent à 110 %, votre projet immobilier ne doit pas être enterré pour autant. Des solutions existent. Contactez votre courtier Ymanci pour vous aider à concrétiser votre rêve de propriété.

    Nous n’allons pas vous mentir : obtenir un prêt immobilier sans apport personnel, à savoir sans mise de départ, peut vous mettre des bâtons dans les roues.

    De manière générale, les banques privilégient les demandes de prêt pour lesquelles elles n’auront qu’à prêter le montant du bien immobilier, les frais de notaire et autres frais annexes à votre achat restant à votre charge via ce fameux apport.

    Le Haut Conseil de stabilité financière, le HCSF, recommande aux banques d’éviter l’octroi de prêts sans apport ou les prêts à 110 % (100 % de la valeur du bien immobilier + 10 % de frais annexes comme les frais de notaire).

    Mais à en croire cette locution bien française : à l’impossible nul n’est tenu !

    Si décrocher un prêt immobilier sans apport est plus compliqué que si vous présentiez un dossier avec, cela ne veut pas dire pour autant que c’est totalement impossible. Il peut arriver que certains établissements bancaires vous accordent le Graal et acceptent de vous financer sans que vous n’ayez d’apport. Le recours à certains prêts aidés ou un dossier très solide peut jouer en votre faveur.

    Pour mettre toutes les chances de votre côté, faire appel à un courtier expert peut être d’une aide précieuse. Ce spécialiste met en avant les points positifs de votre dossier et imagine le montage financier optimal pour réaliser votre rêve. Connaissant parfaitement les offres de ses partenaires bancaires, il sait rapidement quelle banque est en mesure d’accepter votre demande.

    Marre d’être locataire de votre logement ? Vous voulez accéder à la propriété pour enfin avoir un nid douillet bien à vous. Comme bon nombre de personnes, vous n’avez pas la somme suffisante pour acquérir le logement de vos rêves, et devez solliciter une banque pour un crédit. Mais sans apport personnel, vous pensez que votre demande de prêt ne pourra pas aboutir. Que nenni, des solutions existent !

    Vous pouvez notamment solliciter les prêts aidés à l’accession pour constituer cet apport.

    Ces prêts vous permettront de financer les frais annexes à l’achat de votre bien immobilier, tels que les frais d’agence immobilière, les frais de dossier ou encore les frais de notaire.

    Parmi les prêts d’aide à l’accession qui pourraient vous servir à vous apporter une mise complémentaire à votre prêt immobilier classique figurent :

    • Le Prêt à Taux Zéro, plus connu sous l’acronyme PTZ ;
    • Le prêt conventionné, dit PC ;
    • Le prêt Action Logement ;
    • Le prêt d’accession sociale ou PAS ;
    • Le prêt Épargne Logement.

    Ces prêts, dont certains sont conventionnés par l’Etat, vous font profiter de taux d’intérêt très avantageux pour faciliter l’accession à la propriété des Français.