Qu’est-ce que la période de différé ?

Author photo
Mise à jour le par Florence Carpentier - Journaliste de la presse écrite

C’est la période suivant le déblocage du crédit, pendant laquelle l’emprunteur ne rembourse pas de mensualités. La période de différé permet à l’emprunteur de faire face à certaines situations. Elle est couramment appliquée dans le cadre d’une construction neuve ou d’une vente en l’état de futur achèvement (VEFA). Le différé d’amortissement permet de reporter partiellement (remboursement des intérêts uniquement) ou totalement le remboursement du prêt immobilier. Avec un différé partiel, le coût du crédit est moins élevé qu’avec un différé total.

L’emprunteur ne rembourse pas son crédit durant la période de différé

Votre offre de crédit immobilier peut inclure une période de différé. Cette clause retarde le début du remboursement du capital de l’emprunt. La période de différé intervient après le déblocage total des fonds. Ceux-ci peuvent donc être mobilisés sans s’acquitter des mensualités de remboursement du crédit.

Cette facilité se négocie avec la banque ou l’organisme de crédit à la souscription de l’emprunt. Divers crédits peuvent inclure une période de différé. C’est le cas du crédit immobilier ou du prêt destiné à financer des travaux. La période de différé ne doit pas être confondue avec le différé d’amortissement. Ce dernier permet de décaler le paiement des mensualités pour faire face à une période financière difficile.

Différé partiel ou différé total, deux réponses à des situations particulières

Le différé total s’applique à toutes les composantes de la mensualité. L’emprunteur ne rembourse rien durant la période de différé, ni capital ni intérêts. Cette option peut intéresser un locataire qui accède à la propriété grâce au crédit. Une période de préavis est souvent imposée avant de libérer son logement. Avec un différé total, il évite de cumuler loyer et échéances de prêt. Cette facilité accordée par la banque occasionne un coût supplémentaire. Celui-ci est réparti sur les futures mensualités.

Le différé partiel ne décale que le remboursement du capital. Le paiement des intérêts débute en revanche dès la première mensualité. Celle-ci intervient immédiatement après le déblocage des fonds. L’emprunteur commence à rembourser le capital à l’issue de la période de différé. Cette solution est moins onéreuse qu’un différé total.

La période de différé permet à l’emprunteur de décaler le remboursement de son crédit immobilier. Sa durée et son coût peuvent être négociés avec la banque lors de la souscription du prêt. Le différé peut être total ou partiel. C’est une solution appréciable pour financer des travaux ou pour éviter de cumuler loyer et échéances d’emprunt.

Ce qu’il faut retenir

La période de différé est une phase post-déblocage de crédit où l’emprunteur ne rembourse pas de mensualités, utile notamment dans l’achat de biens immobiliers neufs ou en VEFA. Elle peut être totale, suspendant le remboursement du capital et des intérêts, ou partielle, où seuls les intérêts sont dus.

Cette option négociable avec l’organisme prêteur au moment de la souscription peut faciliter la gestion financière de l’emprunteur. Cela permet d’éviter le cumul de loyer et d’échéances de prêt, tout en ayant un coût supplémentaire réparti sur les mensualités futures.

Cet autre article pourrait également vous intéresser : Qu’est-ce qu’un prêt à échéance constante ?

Le lexique des termes techniques du crédit et de l’assurance