Guide Comprendre le regroupement de crédits

Comment réussir votre regroupement de crédits ? Les 6 pièges à éviter

Regroupement-de-crédits-les-six-pieges-a-eviter
Partager ce guide

Table des matières

Vous envisagez de réaliser un regroupement de crédits afin de bénéficier des conditions de prêt avantageuses offertes par cette solution. Pour garantir le succès de votre opération, attention à ne pas tomber dans certains pièges : vous devez être attentif aux modalités de votre contrat et étudier les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Voici les écueils à contourner pour obtenir votre rachat de crédits en toute sécurité.  

 

Piège n°1 : Mal évaluer votre besoin

Comme pour tout projet de vie et tout financement qui l’accompagne, un rachat de prêts mérite toute votre attention et nécessite une réflexion poussée sur vos attentes. Vous devez simplement vous demander : quels sont mes besoins ? En quoi le regroupement de mes crédits immobilier et à la consommation peut-il y répondre  ? Pour vous aider dans l’évaluation de vos besoins, une seule question à vous poser : qu'est-ce que je souhaite faire ? 

Vous avez besoin de réduire vos mensualités de crédit devenues trop lourdes afin de retrouver un budget équilibré. Il est important que vous déterminiez le montant dont vous avez besoin pour vivre chaque mois sans mettre en péril votre équilibre budgétaire. Vous pouvez aussi prévoir une marge de précaution ou une trésorerie (1) qui vous permet de faire face à un imprévu ou de financer un projet. 

Vous avez un nouveau projet en tête (travaux extérieurs dans votre résidence principale, nouvelle voiture à acheter, isolation à refaire…), mais vous avez déjà des crédits à rembourser qui pèsent dans vos finances. Dans ce cas, faites un point précis sur votre projet pour en évaluer son montant et prévoyez une enveloppe supplémentaire (1) en cas de dépassement de budget initial. 

Vous avez souscrit plusieurs prêts pour financer divers projets (travaux, voiture, maison…) et remboursez chaque mois les mensualités correspondantes à des dates différentes. Dans cette situation, difficile d’avoir une vision globale de tous vos remboursements. Obtenir une mensualité unique peut vous aider à mieux gérer vos dépenses.  

Bientôt ou déjà la retraite, vous avez besoin d’ajuster vos mensualités pour pallier la baisse de vos revenus directement impactés par ce moment de vie important. Pour profiter de cette nouvelle étape, évaluez l’impact de votre passage à la retraite sur vos revenus et optez pour une solution qui s’adapte à votre situation, comme le regroupement de crédits à paliers. 

Parce que vous vous séparez (divorce) ou que vous venez d’hériter, vous souhaitez racheter les parts détenues d’un bien mobilier (véhicule, œuvre d’art…) ou immobilier (maison, appartement...) par votre ex-conjoint ou les autres héritiers. Le montant de cette partie du bien, appelé soulte, peut être intégré dans un rachat de crédits. Parlez-en à nos courtiers. Si l’un de vos besoins se retrouve parmi la liste ci-dessous, alors le regroupement de prêts est sûrement la solution ! 

Bon à savoir : il est important d’anticiper tous vos projets et de les inclure, dans la mesure du possible, dans le rachat de prêts. Cela vous évite ensuite de souscrire à nouveau un crédit quand ces envies verront le jour. 

Piège n°2 : Ne comparer que le taux d’intérêt

Une erreur courante est de se focaliser uniquement sur le taux d’intérêt nominal dans une offre de regroupement de prêts. Or, comparer ce taux n’est pas suffisant et ne permet pas de déterminer quelle est l’offre la plus avantageuse financièrement. 

Pour vous permettre d’avoir une idée précise du coût total d’une opération de rachat de crédit, vous devez prendre en compte le TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Ce taux englobe tous les frais liés à votre regroupement de prêts immobilier et à la consommation : 

Focus sur les garanties

Dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, le type de garantie (avec ou sans garantie hypothécaire) joue un rôle important et influe sur le coût global de l’opération. En fonction du capital restant dû de votre crédit immobilier intégré dans l’opération de regroupement de crédits, la garantie hypothécaire peut êtr  imposée par la banque pour lui permettre de se prémunir en cas de défaillance de paiement de votre part.

Bon à savoir 

- Il est possible de négocier le TAEG, les frais de dossier et les frais de courtage

- Dans le cadre d’un regroupement de crédits immobilier, dit hypothécaire, vous disposez de 11 jours de réflexion après réception de votre offre pour la signer. Ce délai est de 14 jours s’il s’agit d’un rachat de crédits à la consommation. 

Piège n°3 : Ignorer les frais annexes

En tant qu’emprunteur au sein d’autres établissements de crédits, vous allez devoir vous acquitter de certains frais annexes pour pouvoir les faire racheter par une autre banque. Ces frais sont appelés IRA (Indemnités de Remboursement Anticipé). En effet, regrouper vos crédits équivaut à les rembourser auprès des établissements financiers qui vous les ont octroyés. 

Dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, vous devez également vous acquitter des frais liés au coût de la mainlevée de l’hypothèque. Ces frais dépendent de chaque établissement bancaire. Il convient donc de vous renseigner auprès de votre banque.

Piège n°4 : Ne pas bien ajuster la durée du prêt et la mensualité

Au-delà du TAEG (Taux Annuel Effectif Global) et des frais annexes, vous devez être vigilants sur deux autres éléments essentiels :  

De la même manière que le TAEG, la durée de prêt impacte directement le coût total du prêt. Concrètement, plus vous empruntez sur une durée longue, plus le coût global de votre crédit est élevé. 

Durée et mensualités sont indissociables, l’une influant sur l’autre. Un prêt sur une longue durée vous permet de rembourser des mensualités plus faibles. A l’inverse, plus la durée de votre prêt est courte, plus vos mensualités sont élevées. Toutefois, en période de taux bas, il peut être intéressant de rallonger le remboursement de votre crédit pour obtenir une mensualité moins importante. 

Il est donc important de trouver le bon dosage entre ces deux éléments pour définir la solution de financement qui vous convient le mieux. Faites appel à un courtier pour obtenir les meilleurs conseils.  

Piège n°5 : Minimiser l’importance de l’assurance emprunteur

Lorsque vous réalisez une opération de rachat de prêts, la souscription d’une assurance emprunteur est fortement recommandée. Également appelée assurance de prêt ou assurance décès invalidité, l’assurance emprunteur garantit le remboursement de votre prêt immobilier dans le cas où vous ne seriez plus en mesure de payer vos mensualités.

Aussi, il vous protège vous et votre famille en prenant votre relais pour rembourser votre prêt. Cette assurance mérite toute votre attention.

 

Piège n°6 : Faire vos démarches seul

Faites appel à un spécialiste du crédit pour vous accompagner dans vos démarches et obtenir votre regroupement de prêts aux meilleures conditions. Son rôle est de faire le point sur votre situation et de faire jouer la concurrence à votre place. Il défend également votre dossier auprès des organismes prêteurs. Comment bien choisir son courtier-expert en regroupement de crédits ? Au-delà de connaitre tous les rouages d’une opération de rachat de prêts, il doit : 

Nul ne peut s’improviser spécialiste en rachat de crédits. Cette activité étant extrêmement réglementée pour votre sécurité, votre conseiller financier devra être reconnu IOBSP (Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement) et inscrit à l’ORIAS (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance)

Votre courtier Ymanci dispose de ces qualifications, contactez-le dès maintenant pour constituer votre dossier et mettre en place votre nouveau crédit. Avec Ymanci, prenez des décisions éclairées. Contactez-nous dès maintenant.

 

                                                                                                                       SIMULATION

   

Demande gratuite et sans engagement en seulement 3 minutes. Lors de l'étude de votre situation financière, vous avez la possibilité d'intégrer un besoin en trésorerie (1) qui sera associé à votre regroupement de crédits. Découvrez ici les principales étapes pour obtenir votre regroupement de prêts, de la simulation de vos futures mensualités au déblocage des fonds. Pour constituer votre dossier de regroupement de crédits, découvrez ici la liste des pièces justificatives à nous faire parvenir.