Les actualités

Investir en 2024 : les SCPI font-elles partie des bons placements ?    

Est-ce vraiment nécessaire de remuer le couteau dans la plaie et de rappeler que le secteur de l’immobilier a été affecté par une crise que beaucoup de professionnels qualifient de « sans précédent » ces deux dernières années ? Non, ce rappel n’est pas nécessaire puisque les stigmates sont encore visibles : 

Cette traversée du désert n’a épargné aucun secteur : les promoteurs, les agences immobilières, les courtiers ou encore les notaires… Pourtant, le fait d’investir dans la pierre serait encore pour de nombreux français, en 2024, l’une des meilleures sources d’investissement. 

Cependant, tous les investisseurs potentiels n’ont pas les moyens d’acheter un logement pour ensuite le mettre en location. Fort heureusement pour ce type de profil, il existe une solution de remplacement : les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). 

Même si des experts ont annoncé que le marché de l’immobilier était sur le point de redémarrer, l’année 2024 est-elle propice pour investir dans l’immobilier et devenir notamment propriétaire d’une partie de plusieurs immeubles grâce aux SCPI ? C’est ce que nous allons voir.  

Le mode de fonctionnement d’une SCPI   

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important d’évoquer le fonctionnement d’un tel placement d’un point de vue gouvernemental. Une société civile de placement immobilier (SCPI) est un organisme de placement collectif prenant la forme d’une société non cotée en bourse. La SCPI collecte de l’argent auprès de nombreux investisseurs dans l’unique objectif d’acquérir et gérer un patrimoine immobilier destiné à la location. On distingue deux types de SCPI :

  • La SCPI d’entreprise qui acquiert et gère des immeubles à usage commercial.
  • La SCPI d’habitation qui achète et administre des immeubles à usage d’habitation. La SCPI d’habitation peut vous permettre de réaliser des économies d’impôts.

Le particulier n’aura rien à gérer. Une société, exploitant le groupe d’investissement, va administrer tout ce qui se rapporte à l’acquisition de biens, à la location, aux travaux, à la revente, à l’administratif, à l’entretien des biens, en lieu et place de l’épargnant. Cette gestion n’est pas gratuite pour les épargnants. Chacun d’eux doit verser des frais de gestion, aussi appelés honoraires.

Après cette courte présentation, nous allons voir si la période actuelle offre des opportunités pour placer son argent dans une SCPI. Il semblerait que les perspectives soient rassurantes et que ce type d’investissement reste un placement à privilégier pour de nombreux professionnels, en dépit de la conjoncture immobilière actuelle.   

Une conjoncture actuelle qui pourrait changer dans les semaines à venir. En effet, la Banque centrale européenne (BCE) se montre optimiste concernant une baisse des taux d’intérêt en 2024. Cet optimisme pourrait se propager sur le marché immobilier et donner un nouvel élan aux investisseurs. 

Si la reprise se confirme dans les mois à venir, certains particuliers seront peut-être tentés d’investir dans les SCPI, considérées encore comme nous venons de l’écrire comme l’un des meilleurs placements d’épargne. Cette solution peut être intéressante pour les particuliers qui veulent : 

  • Diversifier leur portefeuille immobilier. 
  • Développer leur patrimoine en investissant notamment dans des SCPI patrimoniales par le biais d’un emprunt pour bénéficier de l’effet de levier du crédit. 
  • Générer des revenus complémentaires. 
  • Diminuer la pression fiscale des particuliers
  • Préparer la retraite. 

Les SCPI seraient un bon plan pour les personnes qui préparent leur retraite, grâce notamment à la régularité des revenus. Les particuliers, ayant choisi d’investir dans les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, continueront de percevoir un complément de revenu provenant des loyers dès que l’heure du départ à la retraite aura sonné. Notons aussi que des parts de SCPI peuvent être transmises aux héritiers des acquéreurs dans le cadre d’une succession. 

Contrairement aux investissements immobiliers dits traditionnels, cette solution présente d’autres atouts. 

  • La gestion est simplifiée pour l’investisseur, car elle est réalisée par la société de gestion. 
  • La gestion confiée à une société constituée d’experts est une garantie pour les intéressés. Les gérants connaissent les tenants et les aboutissants de ce placement. 
  • Les millions d’euros récupérés auprès des investisseurs permettent de varier les plaisirs en diversifiant les investissements dans des bureaux, des commerces… 
  • Le rendement est variable selon les SCPI. Mais il est possible d’obtenir une rentabilité comprise entre 4,5 à 6 %. 
  • L’achat de parts de SCPI permet d’ouvrir l’investissement à tous les budgets. Il est même possible de financer l’acquisition de ces parts par un emprunt immobilier.
  • Le rendement est en règle générale assez sécurisé. En effet, le risque est dilué puisque la SCPI investit dans différents immeubles résidentiels et de bureaux mais aussi dans des locaux commerciaux, à différents endroits…
  • La fiscalité, qui s’applique aux revenus provenant des SCPI, correspond à celle qui s’applique aux revenus immobiliers classiques, qu’il s’agisse des loyers et des plus-values.  

Bon à savoir

  • L’investisseur n’a aucun droit de regard sur les choix réalisés. Pourquoi ? Parce que la gestion est administrée par une société experte dans ce type de placement. 
  • Les frais d’acquisition des parts de SCPI sont conséquents. Ces frais s’expliquent par les frais inhérents à l’immobilier comme ceux des notaires. 
  • Les SCPI ayant la vocation d’être des placements à long terme, il est conseillé de garder les parts sur une longue durée, au minimum pendant huit ans, pour amortir les frais essentiels aux SCPI.  
  • Ce placement ne permet pas de réaliser des plus-values très importantes par rapport à certains placements immobiliers.

La rentabilité pourrait être au rendez-vous si l’investisseur opte pour les meilleures SCPI. Comme tous les investissements, il convient de connaître certains critères qui l’aideront à choisir les SCPI les plus performantes et de maximiser par conséquent le rendement. Ces critères vont donc permettre de juger de la bonne santé financière et du bon fonctionnement d’une SCPI.

  • Des plus-values latentes dans certains parcs immobiliers.  
  • De la qualité des biens. 
  • De la zone géographique des villes ciblées. 
  • De la vétusté des biens 
  • De la faible consommation énergétique du bâtiment. 
  • Et de la capacité à renouveler le parc immobilier avec des biens adaptés au marché. 

À ce jour, nous distinguons les SCPI :

  • De rendement : son but est d’offrir un revenu régulier en favorisant les biens locatifs qui génèrent des loyers importants.  
  • Fiscales : elles investissent dans des biens qui donnent droit à des avantages fiscaux tels que le dispositif Pinel. 
  • De valorisation : elles veulent réaliser des plus-values sur la vente de leurs biens immobiliers. 

Pour résumer, ce placement immobilier permet d’investir sur un patrimoine immobilier qualitatif, de recevoir des loyers sans rien avoir à gérer, de pouvoir commencer de nouveaux projets et de mettre du beurre dans les épinards.

La décision d’investir ou de ne pas investir dans un tel placement appartient aux futurs investisseurs. Cependant, si l’investisseur veut dénicher la bonne SCPI, qui peut être financer via un crédit, il est fortement conseillé de s’adresser à des professionnels de la gestion de patrimoine. Nos courtiers, experts en rachat de crédits, en prêt immobilier, ainsi qu’en assurance emprunteur, seront à même de dire si ce placement correspond au profil patrimonial du particulier qui veut se lancer dans cet investissement.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Et pour finir cet article sur le niveau des taux en Europe en 2023 qui aide à relativiser au sujet du niveau des taux en France.

Ymancipez vos projets en 1 clic

Estimez votre future mensualité de prêt.
C’est simple, rapide et gratuit !


Préparez votre projet
immobilier

Votre crédit

en quelques clics