Guide Comprendre le crédit immobilier

Quels sont les frais à prendre en compte lors d’un achat immobilier ?

Quels sont les frais à prendre en compte lors d’un achat immobilier ?
Partager ce guide

Table des matières

Les frais liés à l’acquisition d’un bien immobilier

Les frais de notaire

Les frais de notaire, ou frais d’acquisition, sont à la charge de l’acheteur et s’ajoutent au prix du bien immobilier. Ils correspondent aux taxes et impôts collectés pour le compte de l’État : il s’agit ici des droits d’enregistrement pour votre achat immobilier. À ces taxes s’ajoute la rémunération du notaire. Les frais de notaire représentent un pourcentage du prix du bien et varie selon le type de logement acheté et sa localisation.

Bon à savoir !

Sur un bien neuf, les frais de notaire sont moins élevés que pour l’achat d’un bien ancien, ils s’élèvent généralement à 2 ou 3% du prix d’achat tandis qu’ils peuvent atteindre 8% pour un bien ancien.

Les frais d’agence

Les frais d’agence représentent la rémunération de l’agence immobilière par laquelle passe le vendeur pour la vente de son bien immobilier. La plupart du temps, ces frais d’agence sont à la charge du vendeur, mais selon les négociations, ils peuvent être payés par l’acheteur pour le compte du vendeur.

Le règlement des frais d’agence s’effectue le jour de la signature de l’acte de vente. Non encadrés par la loi, ces frais sont fixés librement par les professionnels de l’immobilier et représentent bien souvent un pourcentage du prix de vente. Bien qu’il n’y ait pas de tarif fixe, les agents immobiliers sont néanmoins soumis à des règles de transparence et se doivent d’afficher les frais de commission d’agence de manière visible dans leurs locaux.

 

Les frais de garantie

Lors de votre achat immobilier, l’établissement bancaire peut vous imposer de prendre une garantie pour se prémunir dans le cas où l’emprunteur ne serait plus en mesure de rembourser ses échéances de crédit. Il existe différentes garantie telles que :

Ils sont compris généralement entre 0,5 et 1,3% du montant d’achat en fonction du type de garantie choisi.

En savoir plus sur les garanties d'un prêt immobilier

Bon à savoir !

Dans le cadre d’une caution, une partie du montant est restituable à la revente du bien.

Les frais de dossier

Annexes au coût de votre prêt immobilier, les frais de dossier vous sont demandés par votre organisme bancaire pour la gestion et le montage de votre dossier. Si vous envisagez de changer de banque et que le nouvel établissement cherche à vous conquérir, vous pouvez tenter de négocier ces frais voire même de vous les faire offrir. 

 

Les frais d’intermédiation si vous passez par un courtier

Le courtier est l’intermédiaire entre l’emprunteur et l’organisme bancaire qui accordera le prêt immobilier. Avec lui, vous pourrez bénéficier des meilleures conditions et il vous accompagnera tout au long de votre projet. Le courtier devra alors convenir avec vous préalablement des frais de courtage, c’est-à-dire la rémunération qui lui sera due. Il faut savoir qu'aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé par un courtier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.

Les frais liés à l'accession à la propriété

L’assurance emprunteur

En contractant votre crédit immobilier, vous devrez certainement sosucrire à une assurance emprunteur, qui vous apportera certaines garanties dans le cas où vous ne pourriez plus honorer vos remboursements de prêt. Elle sera payée mensuellement.

 

Le coût du crédit en plus du prix d’achat

Le coût total de votre crédit va prendre en compte différents éléments tels que la somme totale des intérêts et les frais annexes. Le tout va déterminer le montant de vos mensualités à rembourser et donc des intérêts. Lors de la souscription de votre prêt immobilier, on vous soumettra votre tableau d’amortissement qui récapitule l’ensemble de vos mensualités comprenant les intérêts selon le capital restant dû. C’est ainsi que vous saurez combien vous coûte votre prêt immobilier.

 

Taxe foncière

Afin de vérifier l’achat de votre bien immobilier convient à votre budget global, pensez à vous renseigner sur le montant de la taxe foncière qui sera désormais à votre charge. Elle sera à régler chaque année, avec la possibilité de mensualiser votre taxe.

 

Frais de rénovation ou travaux si ancien

Si vous achetez un bien ancien à rénover, ou que vous envisagez de faire des travaux dans votre nouveau logement, pensez bien à estimer le montant global que vont vous coûter ces travaux et de les inclure à votre budget global afin de vous assurer que cela correspond à vos ressources et vos projets.

 

L’assurance habitation

La finalisation de votre achat immobilier sera plus compliquée si vous n'assurez pas votre bien. En effet, le jour de la signature, vous devrez vous présenter avec l’assurance habitation de votre nouveau bien. Celle-ci représente un coût également qu’il vous faudra considérer au moment de votre offre puisqu’il viendra s’ajouter à vos dépenses et votre budget.

 

Éventuelles charges de copropriété 

Dans le cas où vous achetez un bien en copropriété, prenez toutes les informations relatives à l’état de l’immeuble dans le but de savoir si des travaux sont à prévoir ou sont en cours. Vous aurez en effet à charge ces dépenses, qui seront partagées entre tous les propriétaires de la copropriété. Ces dépenses servent à payer les charges générales liées à l’administration et l’entretien de l’immeuble et des parties communes. Les charges particulières quant à elles sont induites des services collectifs et équipements communs comme les frais de gardiennage ou de nettoyage par exemple et sont réparties entre les copropriétaires selon l’usage qu’ils en ont.