Le regroupement de crédits, possible en situation de handicap ?

Author photo
Publié le , mis à jour le par Florence Carpentier - Journaliste de la presse écrite

La vie de milliers de Français se retrouve complètement bouleversée moralement, physiquement et financièrement, le jour où un handicap arrive brusquement à la suite d’un accident survenu dans le cadre de leur métier ou encore en pratiquant un sport considéré comme à risque.  Cet aléa de la vie imprévisible et injuste pour vous et votre entourage va vous obliger à prendre de nouvelles dispositions concernant votre habitat mais aussi votre situation financière. Selon le degré de votre handicap¹, votre appartement ou votre maison n’est plus aux normes. Des travaux pour le réaménager à l’intérieur et/ou à l’extérieur devront être entrepris. Cette dépense imprévue devra être budgétée.

Seulement voilà, la mise en chantier de ce projet de réaménagement est compromise pour deux raisons : 

  • L’état de vos finances n’est plus aussi confortable qu’avant.
  • Le prêt immobilier et les crédits à la consommation souscrits avant cet accident sont toujours en cours de remboursement.

Comment honorer les échéances de vos emprunts en cours² alors que vos revenus ont baissé après une interruption de travail assez longue ou une impossibilité à poursuivre votre carrière ? Comment solliciter une nouvelle somme d’argent pour réaliser d’importants travaux permettant d’adapter votre logement à votre handicap ? Avez-vous entendu parler du regroupement de crédits ? Cette option financière peut être une solution pour faire face à un imprévu entraînant un changement sur le plan financier.

Ymancipez vos projets en 1 clic

Estimez votre future mensualité de prêt.
C’est simple, rapide et gratuit !

Je calcule

Rachat de crédits : est-il capable de financer des travaux dans l’habitat ?

Vos ressources ne vous permettent plus de couvrir les mensualités de vos différents emprunts et de financer les aménagements liés à votre handicap dans l’optique d’améliorer votre autonomie et votre qualité de vie comme :

  • L’installation d’une douche et de barres d’appui dans la salle de bain.  
  • L’aménagement d’une rampe d’accès.  
  • L’élargissement des portes pour rendre possible l’accessibilité à toutes les pièces de votre logement.  
  • L’automatisation des lumières.  
  • L’installation de volets électriques.
  • La mise en place d’un monte-escalier.
  •  

Sachez qu’un rachat de crédits reste une solution idéale pour financer des travaux qui peuvent être relativement coûteux d’après une étude réalisée par Ymanci et FLAHS en avril dernier. Il faut pour cela :

  • Afficher une stabilité rassurante au niveau des revenus.  
  • Être en mesure de rembourser les futures mensualités du prêt unique. 
  • Mentionner toutes les aides auxquelles vous avez droit comme la pension d’invalidité ou encore l’allocation aux adultes handicapés (AAH) dont le montant est de 1 016,05 € depuis le 1er avril 2024. 
  • Se rapprocher d’un courtier spécialisé dans le regroupement de crédits.  

Un courtier spécialisé en regroupement de crédits, ça existe ?

La société Ymanci peut vous accompagner par le biais de ses courtiers spécialisés dans ce montage financier. Cet intermédiaire entre son client et les prêteurs saura bâtir un plan de finalement adapté en prenant en considération les besoins et les contraintes spécifiques liés à une personne handicapée. Ils ont la faculté de vous guider, mais aussi de vous aider à :  

  • Monter un dossier solide avec les documents liés à votre nouvelle situation financière (revenus si vous exercez toujours une activité professionnelle, pension, AAH, dépenses, état de vos dettes…), à votre profil personnel ainsi qu’à votre handicap. 
  • Faire le point sur votre situation et vous conseiller sur les meilleures solutions.  
  • Mettre tout en œuvre pour vous trouver un établissement financier à même d’accepter votre dossier pour notamment réaliser les travaux. 
  • Vanter votre dossier auprès d’un prêteur. 
  •  

Être accompagné par ce professionnel peut faire la différence auprès des prêteurs. En effet, certaines banques risquent de manifester de la réticence dès qu’il s’agit d’accorder un rachat de crédits à une personne se trouvant en situation de handicap.

Situation de handicap ou pas : à quoi sert un rachat de prêts ?

L’objectif principal de cette opération financière est de regrouper la totalité ou une partie des emprunts et/ou des dettes personnelles en cours dans un seul crédit. Elle va, du même coup, garantir une meilleure stabilité financière à un emprunteur traversant des difficultés financières. Ce montage financier, effectué par une banque ou un autre organisme de prêt³, va vous permettre : 

  • D’adapter le remboursement de votre unique échéance à vos revenus et à votre situation pendant toute la durée de ce nouveau crédit. 
  • D’obtenir des conditions de remboursement plus favorables : baisse des mensualités, renégociation pour obtenir un meilleur taux d’intérêt surtout si vos emprunts sont anciens, une nouvelle durée de remboursement plus flexible, etc. 
  • D’avoir une meilleure visibilité sur votre budget et le reste à vivre 
  • D’éloigner notamment une éventuelle situation de surendettement, dont les dossiers étaient en progression l’année dernière.
  • De bénéficier d’une trésorerie supplémentaire pour faire aboutir ce projet personnel, dans votre cas, la réalisation de travaux.  

Bon à savoir

¹ La sécurité sociale se base sur trois niveaux d’invalidité : 

  • La catégorie 1 concerne un particulier pouvant continuer son activité professionnelle.  
  • La catégorie 2 intéresse un emprunteur dont la mobilité est impactée à plus de 30 % et touchant une pension d’invalidité. 
  • La catégorie 3 s’applique à une personne ayant besoin d’une aide pour effectuer les gestes de la vie quotidienne. 

²Les dettes les plus fréquentes capables d’être regroupées sont les crédits à la consommation, les emprunts immobiliers contractés pour l’achat, la construction ou la rénovation d’un bien immobilier, les découverts bancaires, les dettes fiscales et/ou personnelles, etc.

³ Les banques, détenant les anciens crédits, ont la possibilité de prélever des frais liés à leur remboursement anticipé, aux frais de dossier et de garantie.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser :