Assurance de prêt : les maladies considérées comme des risques aggravés de santé

Author photo
Publié le , mis à jour le par Florence Carpentier - Journaliste de la presse écrite

Au moment de souscrire une assurance emprunteur¹ nécessaire pour obtenir un prêt immobilier auprès d’un établissement bancaire, plusieurs profils peuvent être considérés comme des risques aggravés : ceux qui font des métiers dangereux, qui pratiquent des sports ou des loisirs périlleux, et qui souffrent ou ont souffert de certaines maladies.

Un risque aggravé de santé se rapporte à une situation dans laquelle un emprunteur potentiel est malade ou a été malade et présente un risque de morbidité ou de mortalité plus important que la population de référence.

Sur cette page, vous trouverez une liste de maladies qualifiées de risques aggravés de santé. Nous vous invitons à : 

  • Découvrir les solutions, les astuces permettant d’emprunter et d’être assuré en dépit de ce profil médical complexe. 
  • Explorer les options mises à votre disposition comme la loi Lemoine, qui vous garantit un meilleur accès à l’assurance de prêt immobilier ou encore le droit à l’oubli.  
  • Prendre connaissance des obligations auxquelles vous devez satisfaire comme l’étape du questionnaire de santé².

Emprunter en situation de handicap

Comme toutes les maladies classées dans la catégorie des risques aggravés de santé, certains assureurs peuvent refuser de couvrir les personnes souffrant d’un handicap. Il est malgré tout possible de trouver une assurance adaptée en se tournant notamment vers une délégation d’assurance. Mais elles peuvent aussi compter sur d’autres recours.

S’assurer en dépit d’une sclérose en plaques 

Un particulier, victime de cette maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central, peut se retrouver confronté à des assureurs qui vont accepter de l’assurer en appliquant une surprime, des exclusions de garantie et ainsi alourdir la facture. Là aussi des solutions existent pour lui permettre d’accéder à la propriétaire et de réaliser son projet immobilier en dépit de sa situation médicale.

Devenir propriétaire malgré une hypertension artérielle

Ce profil étant un risque aggravé de santé, le souscripteur peut être confronté à des difficultés pour obtenir une assurance de prêt. Il est possible de surmonter cette difficulté grâce notamment à la Convention S’assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé, plus connue sous l’acronyme AERAS.

Contracter une assurance de prêt immobilier même avec de l’asthme

Les personnes asthmatiques, souhaitant souscrire un emprunt bancaire pour acheter, par exemple, leur première résidence principale, ne partent pas sur le même pied d’égalité qu’un assuré n’ayant pas cette pathologie. Dans cet article, nous les guidons pour leur permettre de trouver une assurance qui conviendra parfaitement à leur profil souscripteur.

Souscrire une assurance emprunteur en cas de paludisme

L’octroi d’un crédit peut être compliqué, voire aboutir à un refus quand un emprunteur potentiel souffre ou a souffert de paludisme, connu aussi sous le nom de malaria. Il existe néanmoins des solutions mises en place pour souscrire une assurance emprunteur en dépit de cette maladie transmise par des piqûres de certains types de moustiques.

Assurer son prêt malgré son obésité

L’obésité peut être la cause de problème de santé plus ou moins graves comme l’hypertension, les maladies cardiovasculaires ou le diabète. Des solutions ont cependant été mises en place pour assurer une personne en surcharge pondérale.

Emprunter quand le particulier est fumeur

Fumer entraînera des répercussions sur une assurance de prêt immobilier. Le souscripteur risque même de voir s’envoler son rêve de devenir propriétaire d’un appartement ou d’une maison. Selon certains assureurs, le tabagisme peut être à l’origine de graves problèmes médicaux comme les cancers ou encore les problèmes respiratoires… Y a-t-il des moyens pour obtenir une assurance de prêt immobilier ? Vous trouverez la réponse à cette question dans notre article dédié.

Trouver une assurance en cas de cancer du sein

Cette pathologie est considérée comme un risque aggravé par la majorité des assureurs. Néanmoins, la donne change doucement mais sûrement pour les malades, dont certains ne sont plus dans l’obligation de le préciser dans le questionnaire de santé grâce à la loi Lemoine.

¹ Rappelons qu’une assurance de prêt n’est pas obligatoire aux yeux de la loi. Mais elle sera réclamée par une banque ou un organisme prêteur. Et certaines de ses garanties seront même exigées par un assureur lors de l’achat d’un bien immobilier. Cette assurance fait office de garantie pour l’emprunteur et pour le prêteur en cas de survenance d’un aléa de la vie. En effet, elle prend en charge le remboursement des mensualités dès que le particulier n’est plus en mesure d’y faire face à la suite d’une invalidité, d’un décès, d’une perte d’emploi…

² Concernant ce questionnaire médical, vos réponses doivent être complètes et véridiques. Elles vont effectivement influencer les conditions d’assurance. Soit dit en passant, certaines conditions permettent d’exempter les profils jugés à risque de le remplir.

Ymancipez vos projets en 1 clic

Comparez les offres d’assurance de prêt
et trouvez celle qui vous correspond.

Je compare